Chat with us, powered by LiveChat

Le parcours de santé, épisode 1 : Sécurité Sociale et Mutuelle

return
Publié le : 18 Déc 2020

En grandissant, tu es amené à gérer de plus en plus de démarches administratives par toi-même. L’équipe Kestudi t’aide à y voir plus clair dans le parcours de santé en France.

La Sécurité Sociale en France

Toute personne résidant en France doit être affilié à une caisse de Sécurité Sociale. La plus courante est l’Assurance Maladie. Tu es automatiquement rattaché à cette dernière dans la plupart des cas, notamment dès que tu vis depuis six mois sur le territoire français ou dès que tu travailles en France.

La Sécurité Sociale te permet d’être remboursé d’une partie de tes frais de santé : c’est la protection universelle maladie, ou PUMa. La part de remboursement diffère en fonction de tes soins (consultation de ton médecin traitant, visite chez un spécialiste, achat de médicaments, hospitalisation, etc..) et tu dois déduire également une participation forfaitaire d’un montant d’un euro, non remboursable par ta mutuelle.

Afin d’être remboursé plus rapidement, tu disposes d’une carte Vitale. En effet, si tu dépends de la carte Vitale d’un de tes parents tant que tu es enfants, tu dois avoir ta propre carte à partir de 16 ans.

N’hésite pas à te rendre sur le site ameli.fr, que ce soit dans ton espace personnel pour tes démarches (suivre tes remboursements, commander une carte européenne d’Assurance Maladie etc…) ou trouver des informations concernant le détail des remboursement de santé.

Pour information, il existe d’autres caisses de Sécurité Sociale, comme la MSA pour les personnes travaillant dans le secteur agricole.

 

 

Mutuelle ou complémentaire santé ?

Comme expliqué plus tôt, tes soins ne te sont remboursés qu’en partie. Si tu veux être remboursé davantage, voire même intégralement, tu peux souscrire un contrat de mutuelle ou de complémentaire santé (on parle aussi d’assurance santé). Toutefois, la souscription à une complémentaire n’est pas obligatoire.

Une mutuelle, c’est un organisme privé à but non lucratif qui fonctionne sous le système de contrat. A l’inverse, une complémentaire/assurance santé est proposée par des organismes privés à but lucratif, comme ta compagnie d’assurance ou ta banque. Dans les deux cas, il en existe beaucoup ! Pour faire simple, le contrat marche un peu sous le même principe qu’une assurance : plus ton contrat est haut, plus tu as de garanties et plus tu payes cher.

Tu peux choisir ton niveau de garanties en fonction de tes besoins. Par exemple, si tu es sportif de haut niveau et que tu vas régulièrement chez le kinésithérapeute ou encore si tu es des problèmes de vue et que tes lunettes te coutent cher, tu auras peut-être besoin d’une mutuelle plus élevée que quelqu’un qui va rarement chez les professionnels de santé.

De plus, la mutuelle peut prendre en charge ce qui n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale, comme l’ostéopathe ou certaines contraceptions.

 

J’ai des faibles revenus et je ne peux pas me payer une mutuelle : comment faire ?

Si tes ressources sont modestes, l’Assurance Maladie peut t’aider pour tes dépenses de santé avec la Complémentaire Santé Solidaire (CSS). Cette dernière est une aide gratuite ou à hauteur d’un euro par jour en fonction de tes revenus.

Avec la CSS tu ne paies plus les frais de médecin traitant, de kinésithérapeute, de dentiste, d’infirmier, d’hospitalisation, tes dispositifs médicaux ou tes médicaments. Tu paies rarement les lunettes, les prothèses dentaires et les prothèses auditives.

Pour obtenir la CSS, tu dois remplir certains critères, de revenus principalement. Tu peux retrouver toutes les informations au sujet de la CSS en cliquant ici.